La première défense du Fort contre les assauts ennemis, est le fossé. Pour compléter cette défense passive, des casemates ont été construites au niveau des parties basses de la caserne du Cavalier. Ce sont les caponnières.

Le Fort de Feyzin, possède une caponnière double et deux caponnières simples, qui ont donc des surfaces au sol différentes.

L’ultime niveau de défense du Fort

La caponnière double est dédiée à la défense des fossés, dans la perspective où l'ennemi serait descendu dans ces derniers et entamerait un siège. C’est l’ultime niveau de défense d’où le nom de « salle des enfants perdus ».

C’est une des plus grandes caponnières doubles de la ceinture fortifiée lyonnaise. Elle est renforcée par 2 autres caponnières situées de chaque côté. Les caponnières sont accessibles depuis la caserne du Cavalier par des galeries souterraines en plan incliné.

La connexion des Forts de l’aire lyonnaise entre eux

Contrairement aux croyances largement répandues, la voûte que l'on peut voir sur le mur de contre escarpe (en face de la caponnière double), ne marque pas l'entrée d'un tunnel reliant les différents forts de la ceinture lyonnaise. Si la connexion souterraine des forts est une légende urbaine, ces derniers communiquaient toutefois bien entre eux, grâce à un système de télégraphe.

Et aujourd’hui ?

La caponnière rénovée, aura un nouvel usage culturel polyvalent.

 

87-EXPLOREZ-LE-FORT-Caponniere-Double---2---Copier
87-EXPLOREZ-LE-FORT-Caponniere-Double---3---Copier
87-EXPLOREZ-LE-FORT-Caponniere-Double---2---Copier 87-EXPLOREZ-LE-FORT-Caponniere-Double---3---Copier