Histoire du Fort

Histoire du Fort
Le Fort était destiné à la défense de Lyon vers le sud. Il assurait aussi la protection du Fort de Champvillard, la RN7, Solaize, Saint-Symphorien-d'Ozon et le Fort de Corbas. Le Fort de Feyzin est un ancien ouvrage militaire, construit dans la deuxième moitié du dix-neuvième siècle,entre 1875 et 1877. Sa situation s’explique par l’histoire des fortifications et des lignes de défense de la ville de Lyon.

Après la défaite de 1870 face aux Prussiens, le général Séré de Rivières est chargé de mener à bien le projet de renforcement de la protection militaire de la ville de Lyon. Il décide de procéder à la construction d’une seconde couronne périphérique de fortifications, plus éloignée, et constituée d’une dizaine de forts situés sur ce qui est aujourd’hui le pourtour du territoire de la communauté urbaine de Lyon. Une répartition stratégique qui permet non seulement de protéger la ville mais aussi toute l’agglomération lyonnaise.

Un patrimoine architectural

Le Fort de Feyzin résulte d’une construction typiquement militaire avec une seule entrée accessible par un pont roulant qui enjambe un fossé, lequel entoure l’ensemble selon une structure pentagonale. C’est l’un des meilleurs exemples du style « Séré de Rivières » avec une forme très marquée : il est ouvert sur la ville à défendre et en pointe vers l’éventuel assaillant. Le glacis, terrain à l’extérieur des fossés, est en pente douce avec une inclinaison reprenant celle des banquettes d’infanterie afin d’optimiser les tirs et mieux repousser les assauts. En période de paix, le glacis est légèrement boisé, ce qui procure des réserves de bois en cas de conflit. Les pièces d’artillerie lourdes sont positionnées sur des plate-formes à ciel ouvert et orientées pour des missions de défense.

Pour en savoir plus sur l'histoire des fortifications Séré de Rivières, consultez le site de l'association Fortiff'Séré.

Dès à présent vous pouvez aussi explorer le Fort et ses éléments architecturaux.